Evolution des métiers

Me contacter

Evolution des métiers, métiers en mouvement

 

Faire évoluer les métiers

L’entreprise doit permettre à ses membres d’acquérir de manière continue de nouvelles compétences pour résoudre les problèmes différenciés, originaux ou émergents qui se présentent à elle au fil du temps. L’intervention visera à :

  • Anticiper les évolutions des métiers ;

  • Construire des référentiels de compétences, les faire partager ;

  • Conduire ces transformations aussi bien sur les aspects techniques que comportementaux.

Le développement des métiers "flous"

De plus en plus nombreux sont les métiers qui confrontent ceux qui les exercent aux flous de leurs rôles, leurs compétences et leur zone de pouvoir : chefs de projet, chargés de mission, animateurs de réseaux, fonctions support...

 

Ce flou se traduit par une souffrance : souffrance d’être mis dans l’obligation d’être omnipotent et omniscient, sans disposer des moyens de contrainte ou de persuasion.

 

La méthode utilisée consiste à aider ces professionnels à construire et tenir un point de vue sur leur métier afin de rétablir un périmètre de légitimité. Sur cette base, ils peuvent adopter une posture plus affirmée et développer les compétences utiles.

Le dispositif d’accompagnement peut combiner :

  • Des groupes de co-développement ou d’analyse des pratiques : empruntant aux théories de la science-action mobilisées par Schön et Argyris, ce dispositif permet à des professionnels aguerris de progresser encore, en procédant entre pairs à l’analyse de leur manière d’agir dans les situations difficiles qu’ils rencontrent. Le consultant les met en situation d’adopter une posture réflexive, ce qui n’est pas naturel au départ ;

  • Des apports sur des compétences de management transverse, hors hiérarchie : conduite du changement, animation de réunion, gestion des situations difficiles, gestion des conflits, communication, prise de décision et leadership...

En savoir plus sur ma démarche

Faciliter le travail en équipe

Lorsque la commande correspond explicitement à un travail de cohésion d'équipe, la mission consiste à enseigner quelques techniques appropriées pour une meilleure communication interne, faire le médiateur dans une réunion particulièrement délicate au sein d'une même entreprise, être "l'œil, l'oreille et la voix" de l'extérieur qui commente ce qui se passe et invite les participants à se positionner sur un sujet.

 

Je travaille alors souvent avec un collègue coach/facilitateur qui partage avec moi les deux rôles d'animateur et d'observateur/soutien.

La relation client

Je construis et j'anime des formations portant sur la gestion des situations pénibles que des professionnels ont à traverser.

 

Par exemple : animation de réunions houleuses liées à des projets difficiles, gestion de situations relationnelles tendues avec les bénéficiaires d’une prestation…

 

Ces formations combinent les connaissances de l’intervenant en conduite du changement et ses savoir-faire en développement personnel.

J’interviens fréquemment auprès d’entreprises souhaitant diagnostiquer et améliorer leur relation client. Leurs responsables sont souvent conscients qu’une simple incitation à améliorer les comportements sera peu utile.

 

En effet, pour changer la nature des relations de travail et au travail, il faut surtout agir sur des paramètres liés à l’organisation du travail, aux modes de management, la nature des incitations, l’autonomie...

En savoir plus sur le conseil en management

Quelques exemples de missions

Mise en place d’un cursus pour le personnel du Centre de Relation Client d'une compagnie d'assurance mutualiste :

  • Passage de la communication “courrier” à la communication “multi-canal” pour des équipes de spécialistes ;

  • Construction d’une formation action à partir de groupes d’échanges de pratiques, en s’appuyant sur des experts internes.

Pour le SNETAC (Syndicat National des Entreprises de Travaux d’Accès difficiles) :

  • Assistance à la création du centre de formation professionnelle,

  • Ingénierie de formation dans le cadre du CQP de cordiste,

  • Formation de formateurs cordistes (à la pédagogie),

  • Mise en place du tutorat dans les entreprises adhérentes.

Pour l’Institut Technologique d’un groupe de services (électricité, génie climatique…) :

  • Formalisation des référentiels de compétences sur les nouveaux métiers,

  • Recherche d’organismes de formation pointus sur les métiers,

  • Définition de ce qui sera pris en propre par l’Institut et par les experts internes,

  • Enquêtes terrain pour la construction de cas spécifiques aux métiers en matière de communication et de relationnel client,

  • Animation ou co-animation avec les experts des séquences diffusées par l’Institut.

Pour une entreprise se recentrant sur la maintenance multi-technique et multi-service :

  • Travail sur l’enrichissement du métier de technicien de maintenance,

  • Approche de la gestion et de la relation client,

  • Construction d’une formation sur mesure.